Se reprogrammer (économiquement) pour être heureux

Le bonheur est un sujet très important car en plus de rendre les gens heureux, il est très utile pour l’individu, pour l’entreprise et pour la société. Un individu heureux va être en réussite dans les différentes dimensions de sa vie professionnelle, sentimentale, affective, amicale et même sexuelle. Dans l’entreprise, c’est quelqu’un qui travaille bien avec ses collègues, qui est plus productif, plus créatif. Dans la société, c’est un citoyen impliqué dans la vie de la cité et solidaire. Comment le bonheur dans la plupart des pays riches n’a-t-il pu que stagner alors que nous avons accès aux avancées technologiques, aux progrès de la médecine, à la démocratisation de l’éducation et à la croissance du pouvoir d’achat ? Les travaux en économie du bonheur l’expliquent par trois grands obstacles : l’adaptation, les aspirations et la mondialisation. Nous ne sommes pas programmés pour le bonheur et en plus notre environnement économique vient nous plomber. Dans ces conditions, une seule solution : SE REPROGRAMMER. Comment ? En se focalisant sur les objectifs essentiels et en écartant tous les autres. En arrêtant de courir après les récompenses déjà accumulées. En étant pluriactif, en cumulant différentes activités professionnelles. En gardant bien à l’esprit que le travail n’est pas tout et qu’il est primordial de s’épanouir à côté. La vie c’est comme un avion, il est dangereux de la faire reposer sur un seul moteur.